Non classé


…Pour mon nouveau blog dont la vedette sera ma ville : Angers !
Son adresse: http://www.vivrangers.fr

Merci d’avance de le faire connaître autour de vous…

Je me suis précipité hier au théâtre d’Angers pour acheter un billet qui va me permettre enfin d’écouter en “live” la sonate pour deux pianos et percussion de Bela Bartok… Ce sera le 19 juin…
Sur le chemin, un détour habituel par la FNAC où j’ai vu l’annonce surprise d’un concert de Camille ( “Music Hole Tour”) au centre Jean Carmet de Mûrs-Erigné le 19 novembre!!!
Les deux billets en poche, j’ai continué en vélo par les bords de Maine, le parc Balzac, et la “levée” qui longe le Lac de Maine.
Puis, protégé du soleil déjà brûlant par les arbres qui bordent cette levée, j’ai continué bravement entre rivière et prairies inondées jusqu’au village de Bouchemaine où j’ai apprécié un diabolo menthe à la terrasse d’un bar.
Au retour, le soleil déjà bas incendiait les murailles du château et la chaleur était très lourde, annonciatrice peut-être d’une nouvelle canicule.
J’ai l’habitude, pour regagner mon domicile, de gagner la rue Bardoul qui longe l’arrière du Jardin des Plantes et, plus haut, le duo inattendu formé par une Ecole Primaire et les hauts murs de schiste de la sinistre Prison d’Angers.
La pente y est un peu rude et me laisse le temps de faire revivre en pensée cette voie appelée jadis “rue de Bouillou” qui déservait à la fois le vieux faubourg Saint Michel et les carrières d’ardoise du même nom.
Dure journée… Ce soir,il me faudra encore regarder la rencontre de football de Coupe d’Europe entre Suède et Grèce !
La vie est quelquefois difficile…

…mais au service de la musique !
Deezer.com est le site dont on rêvait depuis longtemps. Il permet enfin d’écouter gratuitement en streaming toute la musique d’aujourd’hui et d’hier,(sauf le classique, hélas! bien mal représenté!) dans une qualité fort acceptable, et en toute légalité! Pourvu que les accords qui lient ses créateurs aux majors de la profession ne sombrent pas un jour comme il en a été avec stage6 pour les videos! (mais ce dernier véhiculait tant de fichiers illégaux !)
Cerise sur le gâteau: A l’aide de l’utilitaire “Airfoil” et d’une borne wifi comme “airport express” d’Apple, je peux envoyer la musique de Deezer.com et toute la musique de mon ordi sur ma chaîne à l’autre bout de l’appartement. Bien entendu, ce n’est que du mp3, mais en majesté !
Voila qui change la vie et qui m’incite plutôt à acheter les CD des interprètes que je découvre et que j’aime! Je leur dois bien ça !
Au passage, je vous offre un nouvel échantillon:

free music


free music

Après un déménagement et plus d’une année de silence, je retrouve ce blog avec de nouvelles intentions mais toujours le désir de fair partager mes coups de coeur!

Bien vite, je fais un nettoyage général, une mise à jour de mes liens, et je reprends contact avec les amis du forum français de wordpress en espérant qu’ils n’ont pas tous pris leur retraite!
Et en cadeau , pour fêter ça, le génial widget monotitre de Deezer (avec une chanson destinée à ma petite fille Elise!)
A bientôt…

free music

Il faut parler d’abord du “Lieu Unique” de Nantes , découvert à l’occasion de ce spectacle de danse.
J’adore le bar planté dans cet espace encadré de murs sales portant encore leur histoire industrielle. Il faut partager un instant, en compagnie des habitués du lieu, une atmosphèe enfumée et bavarde, sans craindre les amicales bousculades des groupes qui vont et viennent, de la foule qui sort ou entre dans la salle de spectacle nommée “Grand Atelier” en se faufilant entre les tables. De grandes tables où l’on va s’installer…” vous permettez?…” et discuter…” Vous connaissiez Anne Teresa de Keersmaeker?…”
Et cet incroyable “Grand Atelier” aux murs recouverts d’un patchwork de tissus et recouvert d’un génial plafond formé d’un fouillis de poutrelles et de tôles peintes de récupération…une salle où l’on sent déjà la présence de l’art..ou son attente…le plaisir à venir…l’espoir d’une émotion…
Bon..le ballet maintenant, ou plutôt “les” ballets”: “Raga for the rainy season” sur une musique indienne et “Love Supreme” sur la musique de John Coltrane. Je ne me fatiguerai pas ici à parler des sujets…une petite recherche avec Google vous les donnera. Mon impression est teintée d’une légère déception…j’ai tant aimé les oeuvres précédentes de cette chorégraphe que j’éprouve quelques difficultés à entrer dans un de ses nouveaux mondes où l’implacable métrique est remplacée par une folle liberté d’expression et d’improvisation, où les mouvements d’ensemble bien réglés sont remplacés par une occupation presque brownienne de la surface de la scène…
Mais je sais aussi qu’une oeuvre musicale ou théâtrale complexe ne se laisse pas posséder à la première audition…
J’ai vu des corps lumineux baignés dans une lumière violente et crue..j’ai retrouvé (oui, tout de même!) ces portés de bras et de mains si propres aux chorégraphies de A.T. de Keersmaeker, ces balancements qui permettent aux corps de virer à 180° dans un mouvement d’une infinie souplesse…Mais j’ai découvert aussi une violence inattendue soutenue magistralement par des danseurs généreux (quelle performance pour le premier ballet qui dure 65 minutes!!!) et inspirés.
Si j’ai adhéré sans peine à l’association de la musique indienne et de la danse..je dois avouer que j’ai eu beaucoup plus de difficutés avec la musique de John Coltrane…mais hélas, j’ai si peu d’affinité avec cette musique de jazz que je passe humblement mon tour pour tout commentaire sur ce deuxième ballet!!!
Sortie à travers les tables du bar..dehors dans le froid les reflets noirs et argent sur le canal…puis 90 km d’autoroute pour avoir le temps de se refaire les images tranquillement dans la tête…c’était tout de même une belle soirée!

Je ne peux me targuer d’être un grand amateur de bandes dessinées. Mais là encore je procède, dans mes achats, par coup de coeur; et les bandes dessinées que je possède , si différentes dans leur style, reflètent à la fois mon inexpérience et l’incohérence de mes (im)pulsions!

Dernière en date: “Sky Doll”, les aventures de cette poupée mécanique qui a nom Noa, et qui, vouée dès sa création à la tâche si peu honorable de pourvoyeuse de plaisir, va se débattre dans un monde grotesque, pour y affirmer sa personnalité et découvrir peut-être une destinée inattendue. Je dis peut-être, car le troisième et dernier tome sortira début décembre et scellera définitivement le sort de cette attachante créature!
Dessinateur: Alessandro Barbucci et Coloriste: Barbara Canepa…un duo qui semble avoir fait l’unanimité dans le jugement des lecteurs..un dessin léger, élégant, au service de personnages bien caractérisés et incroyablement expressifs..et des couleurs magnifiques..parcourir les planches est un vrai régal…
Attention..il s’agit d’une BD catégorie “adultes”…à Noël,choisissez autre chose pour vos jeunes enfants!!
Edition: Soleil Productions

Cette image pour vous inviter à venir voir ma galerie photos dans deux jours…j’aurai quelques images des derniers feux de l’automne dans le parc oriental de Maulévrier (M&L)

Et voila!!
C’est mon blog…
ça ne ressemble à rien..
Tout est à faire…
à bientôt…
Je vous tiens au courant…
yapuka…